Enfantillages

Les aventures de Max – Épisode 7

Satanée période ! Je suis déçu et en colère. Hier soir, le président a parlé de beaucoup de choses dans son discours sur le reconfinement : hôpitaux, commerces, écoles, collèges, lycées, universités, maisons de retraite… J’ai eu un espoir quand il a parlé des cimetières, mais peine perdue, ça n’avait rien à voir. Il a même parlé de Noël, alors qu’on n’est même pas encore au mois de novembre…. Mais Halloween, rien ! Rien du tout, rien de rien ! Aucun aménagement envisagé. Interdit de circuler, pas moyen de se déguiser. Franchement ça ne se fait pas. Ma sœur est déçue, elle aussi : elle avait déjà fabriqué d’horribles décorations pour mettre à notre porte, et elle avait commencé à mettre du ketchup sur des masques chirurgicaux. Pour mon petit frère, c’est un peu plus compliqué : les montagnes de friandises et les murs en sucre d’orge, il s’en méfie depuis qu’on lui a lu Hansel et Gretel et que Papa et Maman lui ont dit de faire attention aux inconnus. Là, justement, on avait l’occasion de rattraper le coup et de lui redonner confiance dans la nature humaine. Mais raté, tout est fichu avec ce covid diabolique, et ça me révolte vraiment. Crotte de zombie, est-ce que le président ne pourrait pas faire un peu plus attention aux intérêts de la jeunesse ? On aurait pu prévoir un temps de concertation avant de prendre cette mesure injuste et incompréhensible. À quoi ça sert qu’on élise des délégués au collège si on ne peut jamais se faire entendre ? Nom d’une tête brûlée ou d’une boule magique puante, on aurait pu décaler le reconfinement au 2 novembre par exemple ! Et pourquoi pas ! En plus, moi, je suis prêt à beaucoup de concessions pour faire respecter les traditions anglo-saxonnes bien de chez nous : ne plus aller au collège, ne plus bouger de ma chambre, arrêter de parler à mes parents, privilégier entièrement mes relations virtuelles… Est-ce que je ne prends pas davantage de risques en étant dans une salle de classe fermée que dans des rues en plein air avec uniquement ma sœur et mon frère ? En plus, Trick or Treat, avec Halloween, on peut enfin mettre en application ce qu’on apprend en cours d’anglais ; ça ne compte pas ? Ne me dites pas que c’est un enfantillage de ma part ou que je ne suis qu’un égoïste inconscient ! Est-ce que le Président a pensé aux conséquences de cette annulation brutale pour les marchands de bonbons et de chocolats, et au-delà pour tout la filière du sucre ? Déjà que ça a été très compliqué à Pâques, déjà que les agriculteurs ont dû se battre pour protéger les betteraves sucrières d’insectes démoniaques, déjà qu’on parle d’interdire les publicités pour les produits gras et sucrés alors qu’il n’y a rien de meilleur au monde, eh bien maintenant on nous sucre Halloween. Je suis écœuré.

Qu’on ne s’y trompe pas : en plus de l’augmentation des déprimes enfantines, il y aura forcément des conséquences financières désastreuses pour les dentistes avec toutes ces caries en moins. Je ne vous parle même pas de la vente de dentifrice qui d’habitude connaît toujours un rebond début novembre. Quel marasme économique et culturel… Pour nous faire travailler au collège, y a du monde, mais pour autoriser quelques plaisirs simples, il n’y a plus personne. Et puis le lien social, hein…. Tous nos voisins âgés qui se réjouissent de voir des enfants. Pourquoi est-ce qu’on autorise les visites en EHPAD alors qu’on nous interdit d’apporter un peu de joie et un soupçon d’adrénaline à nos voisins isolés ? Nous nous contentons de leur prendre un ou deux bonbons sans rien toucher d’autre, nous n’entrons pas chez eux, nous sommes masqués, où est le problème ? À défaut d’avoir une rage de dents, j’enrage vraiment.

Maman a eu son petit moment d’euphorie quand le Président a dit que les écoles allaient rester ouvertes, mais elle a eu l’air désolée quand nous avons commencé à parler d’Halloween avec ma sœur et qu’elle a vu notre déception. Je la soupçonne d’avoir surtout eu peur de ne pas réussir à écouler tout son stock de sucreries sans mettre en danger la dentition de sa progéniture, mais ça faisait du bien d’avoir un peu de soutien ; elle a dit qu’il ne fallait pas qu’on s’inquiète, qu’on allait réinventer Halloween, qu’on allait faire preuve de résilience. Elle nous a proposé plusieurs idées. J’avoue que j’ai tout de suite mis le holà quand elle a parlé d’apporter des bonbons à l’épicerie solidaire pour les enfants qui n’ont rien ou quand elle a suggéré de confectionner un potage maison avec les potimarrons du jardin. C’était déjà plus sympa d’envisager le concours de maquillage de la plus belle verrue et des plus jolies cicatrices, ou bien de se mettre à fabriquer un calendrier de l’Avent évolutif « j’attends la fin du Confinement II ». Mais on a surtout été emballés par l’idée de transformer notre jardin en maison hantée pour y organiser un cache-cache géant dans le noir. Seulement, on a tous commencé à se disputer sur la meilleure façon d’organiser les choses : ma sœur voulait absolument un parcours avec des fantômes roses et mauves à paillettes accrochés aux arbres, mon petit frère refusait d’admettre que Spiderman n’est pas une créature d’Halloween, et moi je n’arrivais pas à convaincre les parents de creuser quelques pièges dans le jardin, histoire de rigoler un peu. On parlait tellement fort que Papa et Maman ne pouvaient plus entendre les journalistes radoter. Ils ont menacé d’annuler le jardin hanté et nous ont ordonné de nous coucher immédiatement parce que c’était le couvre-feu et que si on n’était pas couchés à 21h, on allait se transformer en citrouille. Après l’insensibilité du Président, celle des parents : quelle dictature, je ne m’en remets pas.

6 commentaires sur « Enfantillages »

  1. Je me demande si des enfants avaient prévu de se déguiser en Covid-19… 😉
    Il y aura peut-être des soldes sur les bonbons invendus, comme il y en a eu sur les chocolats de Pâques…
    C’est toujours un plaisir de te lire !
    Biz

    J'aime

  2. Excellent billet d’humeur humoristique qui fait du bien en ces temps anxiogènes.
    J’attends le prochain article avec impatience !
    Merci pour le partage 😉

    J'aime

  3. Savoureux, ce texte automnale « halloweenien »!
    Et oui! A-t-on mesuré en au lieu, l’effet boule de neige d’une telle décision à la veille d’Halloween! :))

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :