Roulez vieillesse

Vous avez roulé votre bosse

Vous avez arpenté tant de routes

Rien n’était tracé

Vous avez dévalé tant de pentes

Rien n’était gagné

Vous avez gravi tant de sommets

Rien n’était donné

Ni les raccourcis qui font reculer

Ni les impasses qui font avancer

Vous connaissez les chemins qui relient au passé

Vous savez le temps qui court et qui ne s’arrête pas

Les chagrins qui passent, ceux qui restent.

Les désastres qu’on affronte, ceux qu’on surmonte.

Vous savez la valeur d’un instant qu’on ne vous vole pas.

Une odeur, une couleur, un bonheur

Vous voulez la saveur de ces voyages, petits ou grands.

Et on voudrait vous arrêter, vous enfermer, vous emprisonner ?

Pendant un certain temps, soyons prudents.

Mieux vaut éviter de se voir, quel traquenard.

Jusqu’à nouvel ordre, visites interdites.

Le poison du soupçon, le poids du silence.

Frontières des murs parfois. Barrières des mots toujours.

Formules à l’emporte-pièce, à l’emporte-vie, à l’emporte-envie

Loin des petits, Papi Mamie

Circulez y a rien à voir, vous nous remercierez plus tard.

Quoi plus tard, quand plus tard ?

Mortelle la vie quand on la veut immortelle.

Morte la vie quand on vous l’impose irréelle, cachée, claquemurée.

On sort les souvenirs.

Le papier est glacé, les couleurs ont passé, difficile de se réchauffer.

Nostalgie des sourires, mélancolie de l’avenir.

Le présent s’en mêle. Les paroles s’emmêlent.

C’est mieux pour vous, on ne sait jamais, on n’est jamais trop prudent, et si jamais.

On se rêvait majeur, on se découvre mineur.

Fatal retour en enfance. Égoïstes qui ne pensez qu’à vous.

Un petit sacrifice de rien du tout

On vous promet l’éternité, vous voulez la liberté.

 

8 commentaires sur « Roulez vieillesse »

  1. Merci pour tous les patiné.e.s, les crevassé.e.s, les usé.e.s, les revenu.e.s du bout de loin !😊 Je ne te savais si avancée en âge, chère Caroline.😉 Bises

    J'aime

  2. Ton site refuse mes commentaires… J’y disais que ça sentait bon le vécu, et aussi ta fantaisie et que c’était super ! bises

    Le jeu. 3 sept. 2020 à 12:50, Bruno Poissonnier a écrit :

    > Merci pour tous les patiné.e.s, les crevassé.e.s, les usé.e.s, les > revenu.e.s du bout de loin !😊 > Je ne te savais si avancée en âge, chère Caroline.😉 > Bises > > Le mar. 1 sept. 2020 à 22:48, Les mots d’après <

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :