Liberté conditionnelle

Si j’étais libre, j’irais marcher

Tout droit ou bien à l’envers

Juste pour le plaisir d’un ciel plus clair

J’irais vagabonder, flâner

M’égarer

Je rentrerais tard, à la nuit tombée

Parfois je ne rentrerais pas

Et pourquoi pas

J’irais chanter, j’irais danser

Juste bavarder

Si j’étais libre, je pourrais rêver

Imaginer

Ma pensée voyagerait

Elle vagabonderait, flânerait

S’arrêterait en chemin

Repartirait

Elle ne serait pas toujours ramenée au même point

Si j’étais libre, j’aimerais me retrouver

Moins serrée, moins étriquée

Sans arrière-pensée

Sans cette pesanteur infinie

Qui nous lie

4 commentaires sur « Liberté conditionnelle »

  1. Je suis libre…
    Je marche à travers bois pataugeant dans la boue
    Je vois le soleil se lever entre les arbres humides
    Parfois même se coucher derrière les champs en attente
    Je lézarde sur un vieux canapé mon chat ronronnant sur le ventre
    Je couds, juste pour le plaisir
    Je lis encore et encore
    Je noircis des grilles de sudoku pour me vider l’esprit…
    … pour oublier que …

    Si j’étais vraiment libre …
    Je serrerais mes amis dans mes bras
    Nous partagerions un repas au restau du coin
    Mes élèves ne se demanderaient plus si j’ai dit « mamie » ou « manie »
    Je les emmènerais au cinéma ou à l’opéra
    Je ne craindrais plus d’aller voir les anciens

    Je vivrais quoi…
    LIBRE

    Aimé par 1 personne

Répondre à Juliette Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :